Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Mot de passe oublié

Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / PRATIQUER l'éco-rénovation / Conseils techniques / Améliorer thermiquement / Isoler les murs extérieurs

L'isolation thermique par l'extérieur, c'est pas systématique

L'isolation est la première intervention pour un  projet global d'économie d'énergie. Car l'énergie la moins chère est  celle que l'on ne consomme pas. Mais il est aussi important de faire les bons choix sur les matériaux, sur le système de renouvellement d'air, les fenêtres, le système de chauffage. Il est recommandé de faire appel à un bureau d'étude thermique afin d'être cohérent sur l'ensemble, et d'atteindre une performance thermique respectant les réglementations.

Isolation par l'intérieur ou par l'extérieur ?

Un document de synthèse à télécharger :

Dans la plupart des cas, du point de vue strictement thermique, il est plus efficace de réaliser une isolation thermique complète par l'extérieur. Cependant, tout obstacle à la continuité de l'enveloppe isolante (balcons, avant-toits, perrons, éléments porteurs isolés), entraîne des déperditions qui peuvent être équivalentes ou supérieures à celles des ponts thermiques liés à une isolation intérieure. Ainsi, la complexité de l'enveloppe du bâtimentla qualité architecturale de ses façades, les qualités techniques des matériaux et / ou l'orientation, peuvent faire pencher pour une isolation intérieure.

Par exemple, quand on isole un mur en pierre de forte épaisseur le principe est de profiter de son inertie*. Le choix de l'isolation sera alors extérieur si la façade ne présente pas de modénatures* particulières; et intérieur si la façade présente des caractéristiques architecturales et historiques à mettre en valeur. Pour l'isolation de la toiture voir la rubique sur l'isolation des combles.

Le bâti ancien demeure attractif lorsque son aspect extérieur d'origine reste intact. L'isolation thermique par l'intérieur (ITI), est privilégiée, cependant, elle présente des inconvénients :

  • accentuation des ponts thermiques,
  • déplacement des points de rosée entre isolants et structure,
  • risque de créer des freins à la diffusion de vapeur d'eau
  • réduction de l'inertie

Selon le type de mur, c'est à dire, selon les matériaux qui composent la structure de votre bâtiments, les préconisations peuvent etre différentes. Nous avons détaillé les types d'isolations à privilégier dans le cas suivants :

 

Mise en garde

En étudiant les différentes possiblités, il faut lister les avantages et inconvénients des différentes solutions inclues dans les bouquets de travaux. Par exemple :

  • En étanchant l'enveloppe ou en remplaçant d'anciennes fenêtres, il est indispensable d'installer de nouveaux dispositifs de ventilation et vice versa. L'un ne va pas sans l'autre.
  • En installant une VMC Double Flux, il est indispensable de changer les filtres régulièrement, voire de souscrire un contrat de maintenance.
  • Largement diffusés au grand public, les isolants minces ne jouent que le rôle de compléments d'isolation mais surtout de pare-vapeurs étanches, sous condition que la pose soit parfaite et durable.
  • Sur des structures en matériaux anciens (pierres sensibles à l'humidité, briques de terre cuite, torchis, pan de bois...) seuls les matériaux perméables à la vapeurs d'eau peuvent être utilisés.

En complément

Fichiers joints :


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?