Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Mot de passe oublié

Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / ENCOURAGER l'éco-rénovation / Habiter Autrement / 2020 - Les animations en ligne / L’ECO-RENOVATION DE A à Z – recettes architecturales

Ce samedi 6 juin 2020 était programmé notre atelier annuel : « L’ECO-RENOVATION DE A à Z – recettes architecturales »

 
Pour tout savoir de l'éco-rénovation : les bâtiments anciens, leurs matériaux de construction, les principes de rénovation et les principes d'aménagement. Un atelier de découvertes, de partage d'expérience et d'échanges autour des projets en général et de votre projet en particulier.
 
En cette année 2020, les échanges n'auront pas lieu.
Cependant, vous trouverez ici toutes les bonnes questions à se poser et toutes les pistes de réflexion nécessaires.

A vos projets !

Vous avez une maison ancienne, ou vous envisagez d'acquérir une maison ancienne, quelles sont les bonnes questions à se poser pour engager sa réhabilitation ?

1-     Pourquoi un atelier spécifique sur le bâti ancien construit avant 1948 ?

Parce que les matériaux et les techniques constructives employés avant la Seconde Guerre mondiale sont différents de ceux utilisés après-guerre.

des contraintes spécifiques
et aussi…

2-     Quelle sont les conséquences de ces différences sur mon projet d'éco-rénovation ?

Les caractéristiques patrimoniales :

Ma maison a une histoire. Son histoire peut se lire sur sa façade, dans ses volumes, dans ses structures. Je vais m'attacher à valoriser ces traces et à y ajouter celles d'une histoire actuelle et à venir.

Bâti ancien des Vosges du nord
Et aussi…

Les matériaux et les techniques de construction :

Ma maison a une sensibilité particulière à l'eau. Elle vit avec les remontées capillaires et la migration de vapeur d'eau depuis plusieurs siècles. Maintenir cet équilibre est essentiel pour préserver ses structures. Je vais devoir en tenir compte dans mes choix techniques et dans mes choix de matériaux.

Migration d'humidité
Et aussi…

Les spécificités des structures :

Des modifications successives ont parfois eu lieu, certaines ont pu fragiliser l'édifice. Je vais faire, ou faire faire, un diagnostic structurel qui me permettra d'intervenir en toute sécurité.

La charpente

3-     L'endroit où se trouve ma maison, en quoi est-ce que c'est important?

Ma maison ancienne est un lieu posé dans un lieu. Son environnement l'impacte. Il a influencé le choix des matériaux et des techniques de construction, les décors, la disposition des fonctions et l'orientation des espaces.

Aujourd'hui encore, je vais prendre en compte cet environnement pour organiser mon projet et mes travaux : positionner les fonctions à proximité de la vie de la rue, ou à l'écart ? Créer des liens avec les espaces extérieurs, lesquels ? Profiter des apports solaires, dans quels espaces et comment ? Me mettre à l'abri du vent ? Profiter de l'ombre des arbres ? Utiliser le relief ? Composer avec les sources ?

Mon paysage
Et aussi…

4-     J'ai vu des fissures, des traces d'humidité, des murs qui penchent, est-ce que c'est grave ?

Ma maison vit depuis longtemps, elle a pu développer certaines pathologies. Les professionnels, architectes, artisans, bureau d'étude m'aideront à mieux les comprendre et à les traiter.

Petit guide

CES QUESTIONNEMENTS RELEVENT DU DIAGNOSTIC

CONSTRUIRE UN DIAGNOSTIC :

Premières étapes d'une Opération.
Les questions suivantes permettent de constituer un premier dossier de diagnostic :

Le bâti dans son environnement :

-        Quelles sont les orientations (exposition au soleil, aux vents dominants, aux sources et cours d'eau…) ?
-        Quel est l'environnement paysager, géographique, géologique (implantation dans le tissu urbain, dans le paysage élargi…) ?
-        Quel est le contexte urbain (organisation du tissu urbain, rapport à l'espace public, rapport au bâti environnant) ?
-        Quels sont les impacts des trois premiers points sur le bâti (orientation, implantation sur la parcelle, répartition des fonctions, matériaux de construction) ?

Avant de projeter : hiérarchiser ces données de façon à maintenir et/ou améliorer le confort dans le logement, dans le lien à l'espace public, dans le lien au voisinage et dans le lien au paysage élargi.

Le bâti dans son contexte historique :

-        Quels sont les modes constructifs, les métiers et savoir-faire liés ?
-        Quels sont les éléments de décors et de modénature, leur symbolique, les métiers et savoir-faire liés ?
-        Quelles sont les évolutions fonctionnelles observables, leur lien avec l'environnement historique et socio-économique ?

Avant de projeter : hiérarchiser ces données de façon à maintenir et/ou améliorer l'ancrage du bâti dans sa continuité historique et dans sa valeur patrimoniale.

Les matériaux et les modes constructifs :

-        Quels sont les matériaux utilisés (leurs caractéristiques techniques, capillarité, résistance à la vapeur d'eau, résistance thermique, capacités de résistance à la compression, à la flexion…) ?
-        Quelles sont les techniques de mise en œuvre (type de maçonnerie, type d'assemblage des structures bois…) ?
-        Quel est l'organisation du système constructif (repérage des structures porteuses, des contreventements…) ?
-        Quel est l'état du bâti du point de vue thermique (performance des parois, étanchéité à l'air…) ?
-        Quelles sont les dégradations apparentes, leurs origines, les remédiations possibles ?

Avant de projeter : hiérarchiser les données de façon à optimiser les choix structurels, techniques et thermiques.

Et puis…

5-     Comment est-ce que j'ai envie d'habiter ?

Dans cette maison ou dans une autre, de quels espaces et quel type de confort est-ce que j'ai besoin pour me sentir bien ? Pour que ma famille se sente bien ? Pour que mon activité s'implante et se développe ? …

Au fil du temps
Et aussi…

6-     Améliorer thermiquement, est-ce que c'est possible ?

Toute la question est de savoir jusqu'où je veux améliorer thermiquement, quel niveau d'économie d'énergie je souhaite atteindre et quelle part de mon budget je suis prêt à y consacrer.

Le diagnostic préalablement établi servira de base à une étude précise des attendus. Pour affiner mes objectifs, je demanderai l'avis d'un bureau d'étude thermique.

thermie
Et aussi…

 

CES QUESTIONNEMENTS RELEVENT DU PROGRAMME ARCHITECTURAL

CONSTRUIRE UN PROGRAMME :

Il s'agit de réunir toutes les informations relatives au fonctionnement, au confort, à la qualification des espaces souhaitées pour habiter le lieu, puis de les prioriser et de définir les objectifs du projet, en termes d'usage (fonctions à implanter et leurs relations entre elles), de quantité (nombres d'espaces, surfaces, dimensions…) et de qualité (apports de lumière, équipements spécifiques, confort thermique…).

Avant de projeter : fixez les objectifs

Et puis…

7-     Améliorer thermiquement, comment faire ?

Pour choisir mes techniques et mes matériaux, je tiendrai compte des observations réalisées aux deux étapes précédentes : en choisissant des procédés qui me permettent à la fois d'atteindre mes objectifs en termes d'amélioration thermique, de préserver la qualité patrimoniale du bâtiment (par exemple : isolation par l'intérieur, fenêtres bois…) et de maintenir l'équilibre hygrométrique du mur (matériaux biosourcés, frein-vapeur, revêtements ouverts à la diffusion de vapeur d'eau…).

Les critères
Et aussi…

8-     Modifier des structures, comment s'y prendre ?

Pour avoir davantage d'espace. L'étape du diagnostic a permis de repérer les structures porteuses. Je peux ouvrir les cloisons qui ne sont pas porteuses. En revanche, projeter des ouvertures sur les structures porteuses, je demanderai l'intervention d'un architecte, d'un maître d'œuvre, d'un bureau d'étude structure ou d'un artisan spécialisé dans le bâti ancien.

Des espaces ouverts
Et aussi…

9-     Comment apporter plus de lumière ?

Les alternatives sont multiples : créer des ouvertures en façade, faire venir la lumière depuis le toit, installer un puits de lumière… Le tout, en maintenant la cohérence de l'organisation des volumes et façades.

Créer des percements
Et aussi…

10-  Et si j'aménageais la grange ?

C'est possible aussi, en suivant la même démarche que pour la maison et en tenant compte de la spécificité des volumes et des structures.

Des potentiels
Et aussi…

11-  Et si j'ajoutais des pièces supplémentaires ?

Ma maison est trop petite, je vais y ajouter une extension. Je l'adapte aux volumes de l'existant, je prends garde à ne pas déstabiliser les anciennes fondations en implantant les nouvelles et je choisis un aspect architectural propre à devenir le patrimoine de demain.

Agrandir
Et aussi…

12-  Et si, finalement, je démolissais tout ?

Je commence à me dire que ma maison est en trop mauvais état pour être rénovée. Est-ce que j'en suis vraiment sûr ? Il se pourrait qu'elle ait du potentiel…

Impossible ?
Et aussi…

CES QUESTIONNEMENTS RELEVENT DU PROJET ARCHITECTURAL

CONSTRUIRE UN PROJET ARCHITECTURAL :

4 phases d'études se succèdent avant d'envisager la mise en chantier.

-        La faisabilité, qui permet de déterminer l'adéquation entre votre programme, votre patrimoine, votre budget et vos délais.
-        L'esquisse, qui affine le projet dans son enveloppe, les coûts et le calendrier.
-        Les études d'avant-projet et projet, qui visent à décliner le projet jusqu'au dépôt de permis de construire.
-        Les plans d'Exécution, qui permettront de figer les choix techniques, les détails constructifs et de consulter les entreprises qui fourniront les devis sur cette base.

VOUS ETES PRETS POUR LE CHANTIER !

Que vous fassiez tout faire, ou que vous fassiez tout vous-même, un choix important qui reste à faire.

Le choix de l'auto-rénovation doit tenir compte : de votre budget, de votre disponibilité, de vos compétences, de la disponibilité et des compétences de ceux qui vous aideront.

Les mêmes questions se posent si vous décidez de consulter et piloter vous-même les entreprises.

Prenez alors le temps de les rencontrer, de prendre connaissance de leur chantier, de définir précisément vos attentes.

L'option la plus confortable, et celle qui est préconisée lorsque votre projet est un projet de rénovation globale, sera de missionner votre architecte pour le suivi du chantier.

S'il vous reste des questions, inscrivez-vous à l'atelier « L'ECO-RENOVATION DE A à Z – recettes architecturales »2021

Et, si le chantier vous tente, suivez les actualités des futurs stages « Mettez la main à la pâte » et inscrivez-vous au programme 2021

 

Pour résumer :

L'éco-rénovation : une démarche en 3 étapes

 

Pour aller plus loin :

VIVRE ET HABITER UNE MAISON TRADITIONNELLE

 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?