Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / PRATIQUER l'éco-rénovation / Conseils techniques / Accueillir la biodiversité / chauves souris et compagnie

<meta property=

CHAUVES SOURIS

 Accueillir des chauves-souris

A l'heure actuelle, toutes les espèces de chauves-souris européennes sont protégées. Elles, et leur habitat ! Ces fragiles petits mammifères sont pourtant rarement pris en compte lors des travaux de rénovation des bâtiments et d'entretien des jardins. Comme leur présence est souvent très discrète, leurs gîtes peuvent être involontairement détruits. Quelques indices : Guano au sol dans les combles (Rq : le guano sec est friable entre les doigts, contrairement aux excréments de rongeurs).

Le guano est le nom que l'on donne aux excréments des chauves-souris par analogie avec les excréments des oiseaux marins car il constitue un excellent engrais naturel.

http://www.cpepesc.org/IMG/pdf/ModUtilisationGuanoChss.pdf

http://i2.wp.com/www.photo-invivo.com/wp-content/uploads/crottes.jpg?w=800

 guano

 

 Conseils pour cohabiter avec vos chauves-souris

Vous soupçonnez une colonie de chauve-souris, d'habiter vos combles ?  De préférence n'intervenez pas et maintenez les ouvertures existantes.

> SI vous habitez en Alsace, vous pouvez contacter le Pôle Médiation Faune Sauvage (http://gepma.org/index.php/nos-actions/sos-mediation-faune-sauvage) au 06 87 14 66 78

> Si vous habitez en Lorraine, veuillez contacter  la CPEPESC Lorraine au 06 43 68 91 00 (http://www.cpepesc-lorraine.fr/index2.php?rub=contact)

> Pour en savoir plus sur les chauves-souris, vous pouvez visiter les sites Internet suivants :

La SFEPM la société française pour l'étude des mammifères, s'est donnée depuis 1977 pour mission, l'étude et la protection des mammifères sauvages en France et dans les Dom-Com. Elle anime notamment des plans Nationaux d'actions, comme celui en faveur des chiroptères

Le GEPMA : Le Groupe d'Étude et de Protection des Mammifères a pour objet de promouvoir la connaissance et la protection des mammifères sauvages et de leurs habitats en Alsace. Ce groupe a été créé en 1993 à l'initiative de chiroptérologues alsaciens.

La CPEPESC Lorraine  : La Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères.

Elle a pour objectifs :

  • La protection des sites essentiels avec la création d'un réseau lorrain de sites protégés,
  • L'étude et les inventaires des espèces et des sites,
  • La mise en place du réseau Natura 2000 pour les chiroptères,
  • Le traitement informatique des données recueillies,
  • La sensibilisation du public et la formation des professionnels.

Si vous avez des travaux à faire

  • Merci de Réalisez les travaux qui pourraient les déranger, entre octobre et mars,  en dehors des périodes où les chauves-souris sont présentes,
  • Veuillez utiliser des produits non toxiques pour le traitement des charpentes, ce sera aussi plus sain pour vous et vos proches.
  • Vous pouvez créer ou conserver quelques disjointements dans les murs ou sous les ponts,
  • Vous pouvez aussi préserver l'accès aux combles et aux caves.

Si vous souhaitez rendre votre habitation plus accueillante

Vous n'avez pas encore de chauve-souris chez vous, mais vous aimeriez en accueillir. Plusieurs solutions existent.  Nous vous conseillons de privilégier leur accueil en réservant des espaces dans :

  • les bardages,
  • les interstices entres les pierres,
  • les bâtiments annexes,

Vous pouvez aussi visiter l'adresse suivante : http://www.museum-bourges.net/chauve-souris-accueillir-les-chauves-souris-31.html

A faire

  • Réaliser les travaux qui pourraient les déranger, entre octobre et mars,  en dehors des périodes où les chauves-souris sont présentes,
  • Utiliser des produits non toxiques pour le traitement des charpentes,
  • Créer ou conserver quelques disjointements dans les murs ou sous les ponts,
  • Préserver l'accès aux combles et aux caves.

Devenez « refuge pour chauve souris »

Pour obtenir la convention et devenir Refuge pour les chauves-souris, vous pouvez contacter ces adresses :

contact@gepma.org ou 03.88.22.53.51

ou bien encore  sfepm@wanadoo.fr ou ce numéro : 02.48.70.40.03.
Merci de préciser dans votre message électronique si vous hébergez une colonie. Informations sur la démarche « refuge pour chauves-souris » :  http://www.sfepm.org/refugepourleschauvessouris.htm ou http://gepma.org/index.php/gepma-participation-aux-programmes-nationaux/groupe-chiroptere-operation-refuges

 

Exemple : AMENAGEMENT DE GITES A CHAUVES-SOURIS SOUS UN TOIT


Pour accueillir des chauves-souris en été, la création d'un gîte « dans le gîte » peut être très favorable. Ceci permet d'offrir aux animaux un endroit avec une température plus chaude que dans le reste du volume.
Ce gîte doit remplir plusieurs conditions :

  • la hauteur du gîte doit être d'au moins 1,5 m
  • la largueur des combles réservés au gîte doit être d'au moins 1 m de large
  • la cloison de séparation sera étanche et bien isolée. Une porte permettra d'y accéder pour un entretien et le suivi scientifique.
  •  pour permettre le passage des chauves-souris, il faut aménager un passage de plein vol de 15 cm de haut x 60 cm de large.

D'après : FAIRON J., BUSCH E., PETIT T. & M. SCHUITEN, 1996. Guide pour l'aménagement
des combles et clochers des églises et autres bâtiments. Centre de recherche
chiroptérologique, Institut royal des Sciences Naturelles de Belgique, 68 p.
http://mrw.wallonie.be/dgrne/sibw/especes/ecologie/mammiferes/chauvessouris/amenag.ht
ml


En complément

Fichiers joints :


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?