Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / PRATIQUER l'éco-rénovation / Démarche / Première étape : Etat des lieux / Identifier la structure

<meta property=

Identifier la structure pour éviter de la fragiliser

REPÉRER LES PATHOLOGIES POUR LES TRAITER

Il s'agit  de voir comment  la maison est construite.

Il faut reconnaitre les matériaux qui la constitue, leur âge approximatif et leur vétusté pour les éléments suivants :

  • soubassements,
  • fondations,
  • murs porteurs,façades,
  • planchers,
  • charpente,

 

Pathologies et dégradations structurelles

Champignons, insectes, pourritures, fissures et mouvements de structures sont les principales pathologies de l'habitat. Ces symptomes méritent une attention particulière. Si vous êtes en mesure de les identifier, il faut absolument le savoir approfondi d'un professionnel de la construction, pour en détecter les causes et proposer des solutions pour y remédier.

En renonçant, pour des raisons de budget, à une analyse scrupuleuse et une planification détaillée de la rénovation, on risque des dégâts ultérieurs.

Les interventions modernes, les changements de destinations, la vacance ou l'usage intermittent de l'immeuble, le manque de ventilation et d'entretien, la présence anormale d'eau dans les parois (capillarité, fuites, condensations), les mouvements de sols, sont les principales causes de dommages structurels. La réhabilitation doit intégrer les actions nécessaires à leur traitement définitif.

Un point difficile à apprécier demeure celui lié à l'acoustique : isolements, transmissions solidiennes, vibrations, etc. méritent souvent analyse et éclaircissement de spécialistes, notamment pour trouver les solutions les plus adaptées.

Prévention des RISQUES

La vérification préalable à l'isolation ou à toute intervention  pour éviter de nouvelles pathologies, constituent un des piliers des études préliminaires et relèvent du pur bon sens. Il s'agit essentiellement de :

  • la stabilité des structures : études de sols, présence d'eau souterraine, statique et stabilité générale, état et vétusté des matériaux, fissures préjudiciables,
  • la protection aux précipitations de toutes les parois : toitures, façades, soubassements,
  • la maîtrise des points de rosée et de la migration d'humidité :
  • parties courantes : grès, torchis, bois, entre couches, isolants, pare vapeur, enduits,
  • assemblages : bois, corbeaux, changements de matériaux, ponts thermiques,
  • dalles : sur caves, sur terre-pleins, sous combles et greniers,
  • pieds de façades : remontées capillaires soubassement.

 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?