Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / ENCOURAGER l'éco-rénovation / Construire ou rénover ? / Optimiser les questions d'énergie / L'efficacité énergétique

<meta property=

L'efficacité énergétique

Bien s'envelopper pour mieux se protéger

Construction étancheLe secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d'énergie(43 % des besoins annuels), en constante augmentation depuis 30 ans. La consommation moyenne annuelle d'énergie y est proche de 300 kWh par m² chauffé.
La contrainte de réduction des émissions de CO2, mais également la hausse inéluctable du coût de l'énergie, nécessiteront de parvenir à une consommation moyenne d'énergie primaire de l'ordre d'environ 50 kWh/m².
Et pourtant, le kilowattheure le moins cher reste celui qu'on ne consomme pas. La durée des constructions dépassant souvent trois générations (75 ans), nous devons anticiper la réglementation et tendre  vers  des constructions  passives.  Les  labels PassivHaus,  Minergie  et  Effinergie  ont  pour  vocation  d'encadrer  et  d'aider  les  maîtres
d'ouvrage voulant réaliser des opérations particulièrement économes en énergie. Il s'agit  de  respecter  les  exigences  du  référentiel  concerné, puis faire  certifier le niveau d'exigences atteint par un organisme accrédité.

 

 

Les bonnes questions à se poser isoler et rendre étanche les constructions

  • Est-ce que j'isole les murs comme le plafond ?
  • À  quoi  servent  les  fenêtres  dans  un bâtiment étanche ?
  • Est-ce-que  mon  balcon  est  un  pont thermique?

 

Les enjeux

Choisir une enveloppe avec une isolation et des percements adaptés les règles thermiques

En fonction de la performance souhaitée, il s'agit de choisir un isolant et d'adapter son épaisseur. Pour mieux comparer les isolants, il faut connaître leur résistanceen divisant leur épaisseur par la conductivité thermique λ du matériau. Il est également important de trouver un juste équilibre entre l'isolation et l'inertie thermique des murs, au cas par cas, suivant l'exposition des façades et la structure des murs. Les percements sont facteurs de déperditionsthermiques  importantes à ne pas sous estimer

  • La  résistance  thermique  d'un  isolant  est  égale  à  l'épaisseur  de  l'isolant  divisée  par  la  conductivité thermique : R = e / λ. Plus R est élévé, plus le bâtiment sera performant.

  • La performance des ouvrants, double ou triple vitrage, doit être adaptée à l'environnement, en laissant la possibilité de les occulter.


Concevoir un bâtiment étanche à l'air et bien ventilé

Un bâtiment performant et durable doit être étanche à l'air. Il s'agit d'éliminer les fuites d'air pour améliorer le confort et réduire les factures de chauffage. Les parois doivent maîtriser la migration de la vapeur d'eau de l'intérieur vers l'extérieur pour éviter la condensation. Le renouvellement d'air est primordial pour amener de l'air propre dans la maison, afin de limiter les problèmes de santé  (allergies,  asthme).  Les pare-vapeur  ou  les  frein-vapeur doivent permettre  de  limiter  la condensation dans les murs.

Pour éviter les déperditions de chaleur, les fuites d'air doivent être prévenues, afin de garantir la performance thermique de l'enveloppe.


Traiter les ponts thermiques

Toute interruption dans la continuité de l'isolant (dalle, balcon, mur de refend) forme des ponts thermiques. Les points faibles de l'enveloppe occasionnent des déperditions de chaleurimportantes et sont propices aux moisissureset au développement de champignons. La conception et une mise en œuvre soignée doivent donc s'attacher à les réduire. Mettre en oeuvre des isolants par l'extérieurpermet de conserver l'inertie du bâtiment et de limiter les ponts thermiques.

Le système de construction bois réduit les ponts thermiques, grâce à la très faible conductivité thermique de ce matériau.

la paille en construction

La  paille  est  un  matériau  biosourcé,  employé  ici  comme  isolant  thermique.  Les  performances  énergétiques  sont  avérées,  à moindre coût aussi bien à l'achat que pour la mise en oeuvre qui peut être réalisée, comme ici, en auto-construction.

Wingen sur Moder : choisir une isolation performante

zoom

Choisir  le  matériau  terre  permet  de  garantir  une bonne  gestion  de  l'hygrométrie.  En  effet,  la  terre
en  intérieur  garantit  une  humidité  relative  idéale (autour de 45 à 55 %), car elle absorbe de grandes quantités de vapeur d'eau et les restitue à l'air ambiant si celui-ci devient trop sec. C'est donc le matériau,  avec  le bois,  à privilégier  sous  toutes  ses formes, notamment dans les enduits.

Et dans le permis de construire?

Un bâtiment efficace d'un point de vue énergétique présuppose une conception bioclimatique en amont. Il s'agit par la suite de créer une enveloppe étanche, mais respirante. Ceci se traduit donc essentiellement au niveau de la coupe (liaisons dalles et murs extérieurs), mais également au niveau du choix des matériaux et des procédés de mise en œuvre.

Pour en savoir plus

  •  http://www2.ademe.fr/
  • Le label Minergie via l'ONG indépendante Prioriterre/ www.prioriterre.org
  • L'association Effinergie n'a pas pour vocation de délivrer elle même le label BBC-Effinergie. Elle s'appuie sur quatre organismes certificateurs accrédités : Cequami, Cerqual, Promotelec et Certivéa.
  • Calculette de besoins thermiques : http://www.u-value.net/berechnung/waermebedarf/?&lang=fr

En complément

Liens :

  • La fédération Française de la construction passive
    www.fedepassif.fr
    Pour concevoir ensemble des bâtiments performants et agréables à vivre
  • Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie
    http://www2.ademe.fr/


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?

Faites le point sur votre projet :