Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / ENCOURAGER l'éco-rénovation / Construire ou rénover ? / Optimiser les questions d'énergie / L'architecture bioclimatique

L'architecture bioclimatique

Profiter des apports naturels du site

Construction compacteQuelle que soit la région française, un bâtiment reçoit en moyenne six fois plus d'énergie solaire par anque ce qu'il serait nécessaire d'utiliser pour le chauffer. En architecture bioclimatique, on cherche à utiliser au maximum ce qui est offert par la situation du bâtiment. Certaines maisons  sont  tellement  optimisées  qu'elles  deviennent passives, voire positives.
Par définition, l'architecture bioclimatique est « l'art de tirer le meilleur parti des conditions d'un site et de son environnement pour une architecture naturellement plus confortable pour ses utilisateurs ».
La conception d'une maison bioclimatiquea pour objectif de se protéger d'un climat trop rigoureux, d'améliorer le confortdes habitants, tout en tirant large parti des apports solairesdisponibles sur le site. L'habitat bioclimatique est donc très économe du point de vue énergétique, mais doit offrir également un grand confort. L'enjeu est de pouvoir stocker en hiveret se protéger des surchauffes en été.

Les bonnes questions à se poser Conception bioclimatique

  • Sur  mon  terrain  puis-je  bénéficier d'apports solaires naturels ?
  • Y a-t-il des arbres, sur ma parcelle, qui peuvent participer au confort d'été dans ma maison ?
  • Comment protéger ma construction des vents dominants ?
  • Comment optimiser la forme de mon bâtiment par rapport au climat ?

Les enjeux

Comprendre son site les principes bioclimatique

Optimiser son implantation

La conception bioclimatique s'appuie tout d'abord sur une analyse rigoureuse du terrainà bâtir. L'implantation  de  la  construction  doit  être  optimisée afin de tirer parti au maximum du climat local, mais également du microclimat particulerde chaque site (vent, eau, végétation, buttes).

Faire une analyse de son terrain : relief, présence d'eau, vents, végétation, ensoleillement... puis déterminer l'emplacement optimal de sa construction par rapport à ces données.

Adapter son programme au contexte


Suivant le site choisi, le programme de la construction peut évoluer, s'adapter aux caractéristiques particulières du terrain. Ces caractéristiques définissent également l'agencement intérieurde l'habitation. Ainsi, les pièces de vie utilisées le jour devront bénéficier d'un maximum de soleil et de lumière. Au contraire, les espaces techniques seront protégés afin d'éviter les surchauffes.

Organiser et hiérarchiser les espaces de vie et espaces servants, et trouver leur juste dimension.

Conception bioclimatique

Construire compact


La conception bioclimatique privilégie une construction compacte, afin de minimiser la surface et le nombre de parois en contact avec l'extérieur, et ainsi minimiser les pertes de chaleur par ces parois.

Penser un bâtiment aux formes simples et compact, avec une façade principale orientée au sud.

Domestiquer les apports solaires


L'énergie solairequi entre dans l'habitation par les fenêtres, est absorbée par les murs, les planchers, le mobilier, puis restituée sous forme de chaleur. Il s'agit donc de profiter au maximum de ces apports en hiver, et des'en protéger en étépar des casquettes ou brise-soleils.

Tirer parti des apports solaires (en façade sud), et se protéger des surchauffes (pour les façades
ouest et est).

Traduire ces principes en éléments d'architecture


Le choix des détails architecturauxparticipe à la mise en oeuvre des principes bioclimatiques. Capter les apports solaires par des percements adaptés, des murs trombes et créer des ventilations naturelles permet de stocker cette énergie dans les murs et de créer des rafraichissements.

Un arbre à feuilles caduques permet de créer un ombrage sur une façade sud en été et de laisser
passer le soleil en hiver.

comprendre les principes bioclimatques

Une réhabilitation bioclimatique tire également parti des atouts du site et de son orientation. Une protection solaire est ici mise en place à l'aide d'une pergola plantée. Des travaux d'isolation sont également nécessaires pour minimiser les pertes de chaleur.

Pays de Hanau : une réhabilitation bioclimatique

zoom

Un habitat bioclimatique n'est pas nécessairement une  construction  neuve.  Les  mêmes  principes s'appliquent aussi dans le cas de réhabilitations et rénovations.  Pour  tirer  un  large  parti  des  apports solaires,  on  peut  prévoir  des  débords  de  toiture (casquettes) qui protègent du soleil l'été et le laissent pénétrer en hiver, ou bien prévoir des protections  légères  au  sud  (végétaux  grimpants,  arbres caduques, toiles, stores…).


Tirer parti des apports solaires (en façade sud), et se protéger des surchauffes (pour les façades
ouest et est).
Un arbre à feuilles caduques permet de créer un ombrage sur une façade sud en été et de laisser
passer le soleil en hiver.


En complément

Liens :


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?

Faites le point sur votre projet :