Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / COMPRENDRE l'éco-rénovation / Ce qu'il faut savoir / Ferronneries

Le ferronnerie

Les éléments de ferronneries soulignent sobrement la richesse architecturale du patrimoine bâti. Ces détails de construction sont liés à la protection des ouvertures, au maintien de certains éléments et à des mécanismes de fermetures. Les savoir-faire se rapportant à l'art de travailler le métal sont les métiers de ferronnerie, de quincaillerie et de serrurerie.

ferronnerie_vue_generale

Evolution et techniques

Le fer

Extensible et malléable, le fer peut être modelé sans avoir à être fondu. Pour pouvoir obtenir de bonnes propriétés mécaniques, le fer doit être particulièrement pur. Il peut être modifié par adjonction de faibles proportions de carbone (entre autres), ou par divers traitements thermiques. Au contact de l'eau ou d'acides, le fer subit une importante corrosion. C'est pour cette raison qu'il subsiste peu d'objets anciens façonnés en fer, alors qu'on en retrouve une grande quantité en or, en argent ou en cuivre.

ferronnerie_transformation_du_fer

Dans les vosges du nord, un filon très important traverse les grès du Trias, sous la forme d'une grande faille minéralisée. Située à la jonction entre le grès des vosges et le muschelkalk, le gisement peut être suivi depuis windstein, jusqu'au-delà de la frontière allemande vers le nord-est. Un filon plus modeste est présent dans la vallée de Petersbach.

ferronnerie_ressources

les éléments de ferronnerie

Evolution et mise en oeuvre

L'acquisition de la métallurgie du fer est une étape importante dans l'histoire des sociétés, notamment par son retentissement sur les techniques agricoles et militaires et son rôle dans la mise en place des pouvoirs. L'âge du fer prend naissance aux alentours de 1500 av. J.-C. dans le Caucase. Il débute en Europe centrale en 700 av. J.-C. A cette époque il est difficile de parler déjà de métiers relatifs aux métaux et de différencier les forgerons, les fondeurs, les ferronniers ou les métallurgistes.
L'évolution de la fabrication du fer a été très lente et longtemps l'usage de ce métal demeure restreint.
A partir de l'époque romaine, les objets les plus usuels sont utilisés dans tous les domaines et de plus en plus dans la construction. C'est ainsi qu'apparaissent des grilles de défense, des clous pour renforcer les portes en bois, des herses pour protéger les maisons fortifiées, puis les châteaux et aussi des fers pour renforcer les sabots des chevaux.
Au cours du XVIIe siècle, en milieu rural agricole, un grand nombre d'éléments étaient en bois : les outils agricoles, les poignées et loquets de portes, les barres de fermetures entrant dans la maçonnerie, les éléments de rotation des portes charretières* (pièce en bois tournant en haut et en bas dans des pierres percées).
Progressivement le fer remplace le bois par des éléments de quincaillerie : les pentures à gonds métalliques, les clous en fer forgé et les grilles de défense. Les serrures se perfectionnent, les poignées de portes sont pensées par rapport à l'ergonomie du geste.
Avec le XIXe siècle les éléments en fer forgé deviennent des objets d'art (marquises, balustrades, garde-corps) ils ne répondent plus à la seule nécessité, mais relèvent souvent d'une pratique liée à un « style ».

Ferronnerie

La ferronnerie désigne la fabrication de gros ouvrages en fer avec une exigence allant au-delà de la technique. Les ferronniers d'art sont des artistes qui réalisent des oeuvres originales.

Marquises et serres

L'apparition des marquises en métal et verre date du XVIIIe siècle et se maintient jusqu'au XIXe. C'est une des rares modifications apportées à l'architecture traditionnelle.
Elles ont une fonction d'auvent pour protéger l'entrée de la maison tout en gardant l'apport de lumière naturelle.
C'est un élément léger, souvent de belle facture, qui permet de garder une bonne lisibilité de la façade.

Garde-corps et rampes d'escalier

Ce sont des réalisations de dessin simple, ce qui donne une légèreté et met en valeur la masse de la pierre mise en oeuvre pour l'escalier.

Balcons et balconnets

ferronnerie_garde_corps

Ce sont des éléments qui participent à la composition et l'ornementation des façades en milieu urbain. Dès le XVIIe les fers utilisés sont méplats, pour la facilité de travail et pour donner plus de légèreté à l'ouvrage.
Les motifs évoluent en fonction des périodes : aux formes arrondies du XVIIIe succèdent des dessins plus rigides de style Louis XVI.

 

 

Clôtures

ferronnerie_clotureLes clôtures en fer présentes au niveau des maisons rurales correspondent souvent à un remplacement de clôture initialement en bois. Elles sont composées de barreaux verticaux et d'une simple bandelette horizontale.
Ce qui donne une impression de légèreté. Les grilles ouvrantes sont des éléments d'ouvrage d'art conçus pour des propriétés bourgeoises (maisons de maîtres, châteaux, édifices publics).

 

 

Grilles de défenses

ferronnerie_grilles_de_defenseUtilisées pour clore les ouvertures et éviter les intrusions. Au Moyen Age, on utilise des fers ronds ou carrés avec des trous renforcés dans lesquels un autre fer passe, le tout formant un quadrillage inviolable.
A l'époque classique, les grilles sont en fers carrés assemblés sur des traverses horizontales scellées dans la maçonnerie. Les fers se présentent souvent sur la tranche.

 

 

Jardins d'hiver 1900

ferronnerie_jardins_dhiverLes premiers jardins d'hiver sont privés et le plus souvent accolés à la maison d'habitation. Ce sont des lieux de réception, un prolongement du salon en quelque sorte, où l'on converse, lit, où l'on admire les plantes.
L'hiver, les jardins d'hiver sont à peine tiédis par les rayons du soleil dans la journée, ils doivent être chauffés la nuit.

 

 

Quincaillerie

La quincaillerie désigne l'ensemble des objets, des ustensiles, de l'outillage, des articles de ménage fabriqués par la petite métallurgie. Dans le bâtiment, cela concerne les pentures, gonds, loquets, clenches, poussoirs, tourillons, pomelles, entrée de serrures, tout objet destiné à fixer les menuiseries. Poser la quincaillerie sur une menuiserie, c'est la ferrer.

ferronnerie_quincaillerie

Serrurerie

La serrurerie désigne le mécanisme de fermeture des menuiseries.
Le serrurier est l'artisan qui fabrique, vend, pose et répare non seulement les serrures, mais toutes les ferrures de complément : charnières, pentures, loquets...

Aujourd'hui

Au XX e siècle, le fer connaît un renouveau spectaculaire et devient l'élément essentiel de la construction des édifices. Les ferronniers mettent en oeuvre de nouveaux procédés industriels, créant des oeuvres techniques éblouissantes.
Le fer est couramment employé par les sculpteurs abstraits et figuratifs : César, Calder sont des exemples connus d'auteurs d'oeuvres en fer. Gaudi, à Barcelone, avec ses célèbres maisons Guëll et Mila, Gropius, en Allemagne avec le Bauhaus, Tiffany aux États-Unis, emploient avec bonheur le fer forgé dans leurs bâtiments, leurs décorations intérieures, leurs meubles, luminaires et objets divers.
La fabrication à l'unité est remplacée par la création de modèles réalisés en série en prenant en compte les calculs de résistance des matériaux et la statique.
Aujourd'hui, le fer est utilisé pour les grandes constructions industrielles (charpentes métalliques, et bardages type bac acier) et dans l'architecture domestique : garde-corps, vérandas, grilles, portails et ferronerie d'art...


En complément

Fichiers joints :


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?