Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / COMPRENDRE l'éco-rénovation / Ce qu'il faut savoir / Bardages

Le bardage : la peau du bâtiment

Le matériau employé en façade est un médiateur entre l'homme et le bâtiment, il informe sur le type de construction, sa structure et sa fonction. Les matériaux utilisés pour le bardage ont été pendant longtemps limités à la disponibilité des ressources locales : dans nos régions, principalement, la ressource en bois.

Usages et matériaux

La peau du bâtiment

Les bardages sont des systèmes de revêtement des murs extérieurs des constructions. Ils sont composés d'un assemblage d'éléments de tailles variables, lames ou plaques, posés sur la structure extérieure du bâtiment, mur ou ossature bois, à la manière d'une peau.
Les bardages contribuent, selon les matériaux, à satisfaire à trois exigences principales : protection de la structure du bâtiment contre les intempéries, résistance aux chocs (grêle, ballon...), mise en valeur esthétique. L'assemblage d'éléments, constitué historiquement de bois, de pierre ou de métal, forme la modénature de la façade.
Les matériaux choisis doivent assurer ces fonctions le plus longtemps possible.

Besoins et exigences

Traditionnellement, les bardages bois sont utilisés pour la fermeture des granges et des dépendances.C'est une solution légère, facile à mettre en oeuvre et économique.

Le bardage

Il existe diverses formes de mise en oeuvre : de la simple juxtaposition de planches de diverses largeurs, à l'utilisation de planches calibrées pouvant intégrer des découpes décoratives. Le bardage, en fonction de sa position, peut être jointif ou ajouré pour permettre la ventilation des espaces de stockage. Le bois garde son aspect brut de sciage et vieilli naturellement.

bardages bois

Bardage bois avec lames jointives, découpes décoratives et lames ajourées

Les bardages utilisés pour la protection des façades exposées aux vents dominants et aux intempéries, le plus souvent sur les pignons orientés à l'Ouest, sont apparus plus tardivement que les bardages des granges.
Dans ce cas, les matériaux rencontrés sont plutôt l'ardoise, les plaques de tôle, ou les plaques d'amiante ciment.

Ardoise, tôle, ou amiante ciment.

Ardoise, tôle, ou amiante ciment.

La mise en oeuvre des bardages demande une grande maîtrise afin d'assurer une bonne pérennité des matériaux. Depuis l'industrialisation, une large gamme de matériaux s'est développée pour répondre à des demandes liées au coût et à l'évolution des techniques, à la simplicité d'entretien et de mise en oeuvre, et à de nouvelles exigences esthétiques: zinc, cuivre, plaques de matériaux composites, surfaces plastifiées.

Votre maison aujourd'hui

Le bardage aujourd'hui

Acier korten perforé

Les matériaux de façade se sont développés. Au bois se sont ajoutés les dérivés du bois, la pierre naturelle en fines plaques, le béton, les blocs et les plaques à liants minéraux, la céramique, la brique, le métal en résilles, le verre, le plastique/ résine, le textile/membrane ...
Le choix des matériaux, leur emploi et le jeu des détails, font partie intégrante de la conception en architecture. Aujourd'hui,on crée la peau d'un bâtiment.

Ecobilan des bardages

L'analyse de cycle de vie des matériaux de bardage prend en compte des critères comme le renouvellement de la ressource, l'énergie nécessaire à la fabrication (“énergie grise”), la présence et l'émission de substances polluantes, la possibilité de recyclage et les nuisances sur l'environnement lors de l'incinération ou de la mise en décharge du produit, etc.
Le résultat montre que les bardeaux, les lames en bois massifs et les panneaux trois plis sont écologiquement intéressants grâce à leur faible énergie de fabrication. Les bardages minéraux (fibres-ciment, ardoise, céramique, verre profilé, pierre artificielle...), ainsi que les panneaux de contreplaqué et les panneaux de particules liées au ciment présentent une énergie grise plus importante et sont donc considérés comme écologiquement “relativement” intéressants. Le verre, la pierre naturelle et tous les bardages métalliques ou synthétiques nécessitent encore plus d'énergie.

Source : association suisse éco-devis
www.eco-devis.ch

ZOOM SUR . . .

bardage bois ajouré


En complément

Fichiers joints :


 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?