Accessibilité

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / PRATIQUER l'éco-rénovation / Conseils techniques / Restaurer ou entretenir / Ferronneries

<meta property=

Raffraîchir ou remplacer les ferroneries

diagnostics

Traditionnellement, les métaux utilisés dans la construction étaient :

Le Fer forgé

Il est plus souple et plus léger que la fonte mais il rouille plus facilement. Il est travaillé par martelage et peut donner des tiges très fines pour les garde-corps et les mains courantes.

La Fonte

C'est un alliage de fer et de carbone qui résiste à la corrosion et se dilate peu mais est relativement cassant. Les pièces de fonte sont moulées, et peuvent prendre des formes très décoratives. La fonte est souvent utilisée pour les éléments de garde-corps ou les consoles de marquise.

L'acier

Il est obtenu par « affinage » de la fonte, sa fabrication est chère. Il ne commence à être réellement utilisé dans la construction qu'à partir du XIXe siècle pour ses propriétés de résistance mécanique.

Le plomb

Très ductile, il sert pour la réalisation de conduites d'eau, et de gouttières. Sa toxicité reconnue le rend aujourd'hui impropre à cet usage. Toute conduite en plomb doit être remplacée par un matériau adéquat (cuivre, zinc, ou PVC* selon l'usage).
Il est aussi utilisé comme couvertine pour protéger les éléments de pierre exposés à la pluie, ou pour la réalisation de l'étanchéité des faîtages de toiture.
Il sert également à assurer l'étanchéité des assemblages pierre/métal, de façon à éviter l'éclatement de la pierre dû au développement de rouille.

Les métaux précieux et alliages

Le bronze

alliage de cuivre et d'étain, résiste à la corrosion. Il est utilisé pour les sculptures, bas-reliefs et autres éléments décoratifs des maisons de maître ou bâtiments représentatifs du pouvoir et du culte.

Le laiton

alliage de cuivre et de zinc, malléable et fragile, se corrode en vert de gris. Il est connu depuis la préhistoire. Il est d'abord utilisé pour la réalisation d'objets décoratifs, puis pour la robinetterie et la serrurerie.

L'étain, l'or et l'argent

peuvent être utilisés pour la dorure ou l'argenture des pièces décoratives.

Conseils techniques

Eléments architecturaux et décoratifs

Avant le XIXe siècle, garde-corps, main courante, et barreaux de protection des fenêtres en fonte ou en fer sont souvent d'un dessin très simple et de teinte sombre (noir, ou gris anthracite).

Conseil :

Maintenir la simplicité de ces éléments qui restent discrets en les restaurant et en les remplaçant à l'identique. En
cas de non-conformité d'un garde-corps, il peut être remplacé par un garde-corps à barreaux en métal (fonte ou fer forgé
peint) ou en acier laqué sombre. Soigner particulièrement les assemblages métal/pierre. On observe souvent que la pierre éclate au niveau de ces assemblages : cela est dû aux infiltrations d'eau et à la corrosion du métal dans la pierre. Autrefois, l'étanchéité était assurée par un cordon de plomb. Aujourd'hui, il est indispensable de mettre en place des pièces en acier inoxydable.

Ne remplacez pas les rambardes métalliques par des rambardes en bois, qui n'appartiennent pas au vocabulaire architectural traditionnel et qui alourdissent la façade. On trouve les rambardes en bois exclusivement sur les galeries extérieures des maisons à pans de bois.

Les Clôtures

en ferronneries apparaissent à partir du XVIIIe siècle, elles remplacent les palissades de bois, et leur dessin est d'une complexité variable. Les dégradations apparaissent souvent au niveau des poteaux, dont le pied rouille, et se fragilise.

Conseil : Procéder, soit au démontage des panneaux pour remplacement des poteaux, soit au renforcement des poteaux si le démontage est trop délicat.

Marquises

L'apparition des marquises en métal et verre date du XVIIIe siècle et se maintient jusqu'au XIXe. C'est une des rares modifications apportées à l'architecture traditionnelle.

Conseil : Si elles sont de belle facture, elles peuvent être conservées et restaurées à l'identique. Choisir une peinture de teinte foncée pour la structure en métal et remplacer les vitres par du verre clair. La jonction entre métal et pierre doit être réalisée avec un acier inoxydable, sinon la pierre éclate sous l'effet de la corrosion.

S'il est en mauvais état, ce type d'auvent peut aussi être remplacé par des auvents de facture plus contemporaine avec des profils acier simples. Eviter le remplacement par des auvents en bois avec couverture de tuiles : ils n'existaient pas à l'origine, sont trop lourds en façade et contredisent la recherche de modernité qu'introduit la marquise dans l'habitat traditionnel.

Rafraîchir un élément en ferronnerie :

Les pièces de ferronneries sont fréquemment recouvertes de plusieurs couches de peinture, qui s'écaillent par endroit.

Conseil : pour mettre à nu le métal, le meilleur moyen et de procéder à un sablage. A défaut, les couches de peintures peuvent être ramollies à l'aide d'un chalumeau, et enlevées à la spatule et à la brosse métallique. Une fois le métal mis à nu, il doit être repeint avec une sous-couche antirouille, puis avec une peinture de teinte sombre.

Eléments métalliques comme renforts de structure

Charpentes et liaisons entre mur et plancher

Traditionnellement, des renforts métalliques sont posés sur certaines pièces de charpentes pour consolider les assemblages. Ils apparaissent aussi dans les combles, au niveau des sur-poutres, sous forme de tiges et de boulons, elles servent alors à suspendre les solives du plancher.
Ils sont aussi présents en façade, sous forme de lignes plates, simples, ou en croix : elles bloquent des tirants métalliques destinés à renforcer la liaison entre le mur et le plancher.

Conseil : Ces pièces métalliques ne doivent jamais être supprimées sans être remplacées, à l'identique, ou par un dispositif adapté à la transformation de la structure. Ces techniques sont encore utilisées lorsque la structure endommagée ou transformée, a besoin d'être re-liaisonnée.

 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?