Retour à l'affichage standard

S'identifier / Créer un compte S'identifier



Vous n'avez pas encore de compte ? Inscrivez-vous !

 

Menu

Accueil / ENCOURAGER l'éco-rénovation / Construire ou rénover ? / Préserver son environnement / Les ressources locales

<meta property=

Les ressources locales

  • Y-a-t-il des matériaux locaux à proximité de ma construction, dont je pourrais faire usage ?
  • Puis-je faire la même chose avec moins de matériaux ?
  • Y-a-t-il près de chez moi des artisans passionnés qui pourraient me faire découvrir leurs savoir-faire et leurs pratiques ?

Le plaisir des matériaux et des savoir-faire locaux

Construire avec des bretzelsTout bâtiment, qu'il soit à l'étape de sa construction, restauration ou réhabilitation, exprime les savoir-faire d'une époque et d'une société. Les constructions traditionnelles étaient le résultat d'un rapport très fort au lieu et aux ressources locales, engendrant une harmonie dans le paysage urbain.
L'évolution des procédés de construction, la standardisation des matériaux, du statut des artisans et des modèles de bâtiment, ont profondément perturbé cet équilibre. De plus, les matériaux tendent à être de plus en plus chers, leur provenance de plus en plus lointaine (raréfaction, transformation, transport), leur mise en œuvre de plus en plus technique. Souvent, il existe à proximité de son lieu de construction, des matériaux naturels et renouvelables. Le choix préférentiel de matériaux locaux permet à la fois de réduire l'empreinte énergétique du bâtiment et d'encourager des filières locales de production, de transformation et de mise en œuvre.

Les enjeux des filières locales

Préserver les ressources Le cycle des matériauux

Minimiser le volume et privilégier des ressources locales abondantes
Selon le type de structure utilisée (murs pleins, poteaux - poutres) le volume global des matériaux peut être optimisé. L'assemblage de matériaux redondant ou rare ne répondant pas à une logique d'économie de moyen impacte directement le coût de la construction ou les coûts induits pour la préservation de l'environnement.

Privilégier des modes constructifs économes en ressources.

Limiter les pollutions et les besoins en énergie
Les matériaux dits bio-sourcés, à base de matière renouvelable locale, constituent des réserves souvent importantes. Idéalement, ces ressources locales devraient être mises en œuvre en optimisant et limitant leur transformation. Ces éléments constructifs, base de filières locales devraient être le fruit de processus peu polluant et économe en énergie.

Orienter les choix sur les matériaux nécessitant des besoins énergie grise faible.

Développer une économie locale de la construction

Bénéficier des savoir-faire locaux
Chaque territoire est riche de savoir-faire adapté dans la mise en œuvre des ressources locales. Aujourd'hui, l'ambition est de rénover, mais aussi de construire et promouvoir de nouveaux savoirs adaptés au mode de vie répondant aux enjeux mondiaux d'économie et de partage équilibré des ressources.

Promouvoir des modes constructifs et des matériaux issus des ressources et savoir-faire du territoire auquel je participe.

Penser au cycle de vie des matériaux
L'étude des patrimoines bâtis montre qu'ils sont le résultat d'un assemblage ingénieux entre matériaux neufs et le réemploi de matériaux anciens, poutres de bois, encadrement de pierre…détournés de leur fonction initiale. L'ambition est de construire avec des matériaux pouvant être directement recyclés dans des constructions futures ou, du moins, ne constituant pas à terme des déchets difficilement recyclables.

Anticiper la réutilisation potentielle des matériaux.

Maison passive en paille

Pfalzweyer : tirer parti des ressources locales

architecte : Christophe Köppel

Cette maison contemporaine est une des premières maisons passives en Alsace. La mise en oeuvre de matériaux locaux comme le bois massif durable, non traité et non peint, ou la paille permet de réduire l'empreinte environnementale de la construction.

Zoom, l'architecture contemporaine

La façade doit révéler les ressources mises en œuvre, sans tomber dans le pastiche. Un pastiche architectural est une imitation, une copie d'un édifice, d'un mode constructif spécifiquement adapté à un climat et profitant de ressources locales spécifiques. Un chalet canadien implanté en Alsace banalise ses paysages et ne répond pas aux spécificités des lieux…

Et dans le permis de construire?

S'intégrer dans un environnement bâti existant, et promouvoir des modes constructifs issus des ressources et savoir-faire locaux, nécessite une réflexion sur le choix des matériaux employés pour la construction. Ceci se traduit essentiellement dans les façades et le mode constructif choisi.

Pour en savoir plus

  • L'art de construire, Béatrice Fontanel, Gallimard jeunesse, 1994
  • Savoir-faire artisanaux et industriels, Collectif, CNFPT, 2000
  • Quand le patrimoine fait vivre les territoires, Collectif, CNFPT, 1996

En complément

Fichiers joints :

  • eco-habitat-env1-3.pdf
    Télécharger

  • Referentiel_PNR_V7.xls
    Télécharger

  • CHRI_K_Passif_09_09_21.pdf
    Télécharger
    Description du PROJET DE MAISON PASSIVE A FAIBLE EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE PFALZWEYER – BAS RHIN

 

Vous avez des questions ?

Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?

Par ici, nous avons des réponses  ! 

 

Vidéos

Vidéos

 

On parle beaucoup  de la rénovation thermique en France. C'est un des enjeux d'avenir pour retrouver une indépendance énergétique et développer des emplois. Eco-rénover pour économiser. "J'éco-rénove,  j'économise ! " L'éco-rénovation c'est isoler son logement, pour consommer moins d'énergie. Mais éco-rénover c'est beaucoup plus, quand on parle de bâti ancien ! Qu'en est-il réellement ?

Faites le point sur votre projet :